La forêt du livre – Bookstagram

Favicon de La forêt du livre sur Bookstagram
Rien ne t'efface de Michel Bussi : Avis et chronique littéraire sur un super thriller
Partenariat d'affiliation
Partenaire Hachette Romans 2024-2025

Rien ne t’efface – Michel Bussi

Rien ne t'efface de Michel Bussi : Avis et chronique littéraire sur un super thriller

Article proposé par :

PDP_FLORIAN

Avis personnel et critique

Rien ne t’efface est le premier roman de Michel Bussi que j’ai lu… Le premier d’une longue série parmi la liste de ses best-sellers ! J’ai été captivé de bout en bout. Happé par l’intrigue. Intrigué par les personnages et leurs psychologies. En tension permanente. À bout de souffle lors du dénouement. Ce Polar/Thriller est une de mes plus belles lectures récentes.

Rien ne t’efface : Une montée crescendo

Ce qui m’a vraiment plus dans l’écriture de l’auteur, c’est ça capacité à m’avoir captivé avec un élément déclencheur déjà connu du lecteur. Le pitch du roman somme toutes. En plus de cela, il a réussi à construire une intrigue complexe avec une montée en tension progressive et exponentielle. Du grand art. Chaque chapitre de longueur parfaitement maîtrisé, ponctués à chaque fois d’une révélation sous forme d’élément de résolution lui permet de brouiller les pistes du dénouement pour nous tenir en haleine. Captivé et captif de l’aventure de ses personnages.

Amour(s) d’une mère

Au fur et à mesure de ma lecture, j’ai supposé que la grande thématique de l’histoire était très fantaisiste. Et je me suis carrément trompé, pour mon plus grand plaisir. Ce roman n’est finalement qu’un « prétexte » (le mot est certainement mal employé, mais Michel Aussi me pardonnera j’en suis sur) à une thématique bien plus profonde et universelle : l’Amour maternelle. La quatrième de couverture le laisse entrevoir, les personnages principaux nous racontent en réalité à quel point ce lien peut être puissant. Et surtout à quel point il peut amener une mère à retourner ciel et terre pour ces progénitures.

Je suis obligé de mentionner le travail graphique de l’édition. L’illustration vectorielle est parfaitement immersive, m’a poussé à l’achat (c’est le but commercial ultime) et surtout, j’en ai compris toutes les subtilités après la lecture. C’est un A+++ pour l’illustrateur.trice et la maison d’édition Les Presses de la Cité. Bravo !

En définitive, c’est totalement le type de roman que vous ne pourrez pas lâcher du début à la fin. Vous en sortirez retournés… Et grandi ! Pour vous le procurer, c’est par ici !

Les points forts

– Une enquête parfaitement crédible et excellemment écrite.
– Des dialogues impactant et impliquant.
– Une psychologie des personnages détaillé et bien amenée.

Les points faibles

– Quelques chapitres peuvent posés questions de la pertinence… Du moins au début de la lecture.

Partagez votre avis !

Pseudonyme*
Instagram, Blog...
Commentaire*
Aucun commentaire n'a encore été posté... Donnez votre avis avant tout le monde !

Vous aimerez aussi

Toutes blessent, la dernière tue – Karine Giebel

Dans mon obscurité – Valentin Musso

Tu as envie de parler d’un livre que tu as adoré ?
Propose nous une chronique littéraire !

Votre avis compte pour nous !

5/5
Vous appréciez la plateforme ?
Mettez 5 étoiles et votre avis
Pas encore membre ?

Rejoins les lecteurs de La Forêt du livre des maintenant !

Pile à lire : La forêt du livre sur Bookstagram