La forêt du livre – Bookstagram

Favicon de La forêt du livre sur Bookstagram
Avis littéraire de "L’homme du grand hôtel" écrit par Valentin Musso
Partenariat d'affiliation
Partenaire Hachette Romans 2024-2025

L’homme du grand hôtel – Valentin Musso

Avis littéraire de "L’homme du grand hôtel" écrit par Valentin Musso

Article proposé par :

PDP_FLORIAN

Avis personnel et critique

L’homme du grand hôtel de Valentin Mussom’a happé comme peu souvent des romans de ce type ont réussi à le faire. Plus je me plonge dans ces livres, plus j’apprécie son écriture. Sa manière de me tenir en haleine n’a d’égal que ses précédentes publications. Certains annonceraient une page Turner indiscutable… Et bien moi aussi ! Et sans hésiter une seconde.

Une montée en tension progressivement… Très progressive

À l’instar de « Dans mon obscurité » du même auteur, on retrouve sa manière de faire monter la tension chez le lecteur avec douceur. Les éléments de l’intrigue s’instalent progressivement sans jamais ne faire sentir de trou narratif. Alors certes, cela ne peut pas plaire à tout le monde. Le risque est que le lecteur puisse ne pas poursuivre à la lecture des premières pages du fait de cette montée très progressive. En revanche, une fois que vous êtes attrapé – et cela arrive plus vite qu’on le croit tout de même – impossible de s’arrêter. J’ai mis 3 à 4 jours à lire le premier tiers du roman… Et une seule journée m’a suffit pour le finir. Ses mots s’enchaînant avec une telle facilité, et une intrigue si bien ficelée que vous cherchez à en dénouer les mystères à tout prix.

Des évènements extraordinaires sous de faux airs de banalité

Sans dévoiler aucunement l’intrigue, j’ai été stupéfait de constater que Valentin Musso est parvenu à rendre l’histoire ordinaire des deux personnages, en un récit peu commun… Extraordinaire. De fait, la narration à « 2 têtes » pourrait vous effrayer car elle peu être parfois compliqué à suivre, et a tendance à alourdir les récits. D’autant plus que la tâche de liaison des narrations entre-elles et parfois complexes et périlleuses. Et bien je vous le donne en mille : Ici, c’est subtilement fait, et cette structure n’est pas un choix par défaut ! Elle a un réel intérêt dans le déroulé narratif et sert parfaitement l’intrigue et le dénouement final.

Petite mention spéciale aux premières et dernières pages du roman. À mon sens, elles ne sont pas que de simples introductions et finalisation d’un roman. Pourquoi ? Pour le savoir, il faut le lire, et venir nous dire sur Instagram ce que vous en avez pensé !

Les points forts

– Une écriture fluide et sans accro
– Un dénouement réussi
– Des personnages qui resteront gravés dans ma « mémoire », plus longtemps que la leur…

Les points faibles

– Le côté très progressif et les deux narrations peuvent en effrayés certains… Courage, vous ne le regretterez pas.
– Mon métier de graphiste me permet de dire que le travail de direction artistique de l’édition broché n’est pas à la hauteur de l’ouvrage. Dommage.

Partagez votre avis !

Pseudonyme*
Instagram, Blog...
Commentaire*
Aucun commentaire n'a encore été posté... Donnez votre avis avant tout le monde !

Vous aimerez aussi

Rien ne t’efface – Michel Bussi

Labyrinthes – Franck Thilliez

Tu as envie de parler d’un livre que tu as adoré ?
Propose nous une chronique littéraire !

Votre avis compte pour nous !

5/5
Vous appréciez la plateforme ?
Mettez 5 étoiles et votre avis
Pas encore membre ?

Rejoins les lecteurs de La Forêt du livre des maintenant !

Pile à lire : La forêt du livre sur Bookstagram